L’agriculture demeure un secteur clé de l’économie d’un pays. De plus en plus de personnes l’ont compris et ont décidé de s’y mettre. L’agriculture nécessite tout un tas d’étapes à franchir et de détails à respecter qui la rendent assez difficile. Celui ou celle qui souhaite monter un projet d’exploitation agricole se doit alors d’établir un plan minutieux. Découvrez ici quelques idées pour réussir votre défi.

Bien étudier son projet d’exploitation agricole

La première chose à effectuer consiste à s’assurer de la faisabilité de son projet d’exploitation agricole pour une meilleure organisation. Pour cela, une étude de marché s’impose afin d’appréhender les attentes des consommateurs et les activités de la concurrence. Les données récoltées à travers cette étude aideront à adapter ses propres activités aux besoins du marché afin de gagner en compétitivité et en crédibilité en matière de financement.

Il faut également choisir l’emplacement idéal pour le type d’activité agricole à réaliser. Plus tôt le choix de l’emplacement se fera, mieux ce sera.

Le choix des équipements et outils agricoles nécessaires dans l’exploitation agricole, comme ceux visibles sur le site d’Agroressources, spécialiste des outils de mesures pour l’agriculture, dépend de la surface à exploiter. Les opinions des habitants près de l’emplacement de l’exploitation revêtent également une certaine importance. On ne doit pas les négliger.

étapes à suivre pour une exploitation agricole

Une procédure pour un fonctionnement pérenne de l’exploitation agricole

En ce qui concerne la démarche administrative, l’obtention du certificat d’urbanisme reste un passage obligé. Ce certificat informe sur le règlement régissant le terrain à exploiter et permet l’obtention du permis de construire une exploitation agricole. Les dossiers relatifs au règlement sanitaire et aux conditions environnementales viennent ensuite s’ajouter à la liste des formalités à effectuer à la mairie et en préfecture.

Puis, il faut passer à la chambre d’agriculture pour faire un enregistrement. Mais on ne doit surtout pas non plus omettre la procédure juridique qui consiste à établir le statut de la société que l’on souhaite créer. Une structure agricole peut s’ériger sous le statut d’une SCEA (Société Civile d’Exploitation Agricole), d’un GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation En Commun) ou d’une EARL (Exploitation Agricole à Responsabilité Limitée).

Des équipements bien adaptés à l’exploitation agricole

Une exploitation agricole nécessite des équipements et des outils performants. Il faut, en effet, tenir compte des achats d’équipements indispensables à la productivité. L’agriculture dépend notamment de l’irrigation, et des outils de pilotage d’irrigation s’imposent afin d’assurer des apports en eau suffisants. Des outils techniques et connectés qui garantissent et calculent un arrosage optimisé des parcelles existent aujourd’hui sur le marché.

En ce qui concerne la fertilité du sol, des équipements de mesure destinés à mesurer les éléments tels que le nitrate, le phosphore, ou le pH sont proposés dans le commerce. Grâce à ces outils spécialisés, il est également possible de connaître les détails sur les conditions météo autour de votre exploitation, que ce soit en rapport avec les précipitations ou la vitesse du vent. Mieux encore, même un contrôle qualité de vos produits peut s’effectuer avec ces équipements agricoles, et ce, pendant que les fruits évoluent sur les arbres et après leurs récoltes.

http://www.businesstoday.fr/wp-content/uploads/sites/3/2020/10/exploitation-agricole-1024x576.jpghttp://www.businesstoday.fr/wp-content/uploads/sites/3/2020/10/exploitation-agricole-150x150.jpgjiceAgriculture et restaurationL'agriculture demeure un secteur clé de l'économie d'un pays. De plus en plus de personnes l'ont compris et ont décidé de s'y mettre. L'agriculture nécessite tout un tas d'étapes à franchir et de détails à respecter qui la rendent assez difficile. Celui ou celle qui souhaite monter un projet...L'actualité économique des entreprises