Depuis quelques années, le terme intralogistique est fréquemment utilisé lorsqu’il s’agit de logistique. Il décrit une nouvelle méthode de gestion en industrie, en commerce, etc., qui promet des résultats très encourageants au vu de la tendance qui se dessine. L’intralogistique, loin d’être un simple domaine de l’entreprise, est devenue un vrai secteur, qui en impacte plusieurs autres. Nous vous éclairons sur cette révolution qui a beaucoup à apporter à la productivité de nombreux secteurs.

Origine et attente de l’intralogistique

La logistique est l’ensemble des activités qui impliquent de mettre à disposition à un coût réduit une quantité donnée de produits à un endroit et à un moment précis, notamment là où la demande se fait sentir. Appliquée aux entrepôts, elle permet la gestion de tout ce qui est en rapport avec le transport, le stockage et la manutention des produits.

Pendant longtemps, elle n’a été qu’un domaine comme un autre, qui ne bénéficiait pas de l’attention des dirigeants lorsqu’il s’agissait d’améliorer les performances de l’entreprise. Petit à petit, ceux-ci ont compris qu’en optimisant par exemple la circulation des produits de sorte à réduire les coûts et les délais, il était possible d’accroître les performances de l’entreprise. Ainsi, la gestion logistique a rencontré l’informatique pour permettre à chaque entreprise de se servir de la télétransmission pour envoyer des informations claires et précises aux fonctions logistiques.

Ainsi, cela permet de réduire les durées et les coûts fictifs. C’est de là que le concept d’intralogistique est entré en jeu. On dit de ce concept qu’il cible le management, l’intégration, le pilotage, l’automatisation et l’optimisation des flux d’information, des flux physiques et du transbordement des marchandises.

C’est donc un domaine qui couvre les flux logistiques propres à une entité comme une plateforme de distribution, un entrepôt, une usine, etc. L’intralogistique est un univers vaste et complexe. Bien structuré et organisé, cela permet de réduire le volume de matériel impliqué dans le flux logistique et de rendre le processus plus fluide, donc moins contraignant et moins coûteux.

Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser des outils adaptés, capables de gérer les différents flux et d’exécuter les commandes de manière adéquate. Tout un secteur s’est donc ouvert pour permettre à des sociétés de proposer des solutions plus efficaces les unes que les autres afin de répondre aux besoins de l’intralogistique.

Pick-to-light, le système d’aide à la préparation logistique

Si vous ne pouvez ou ne voulez pas vous munir d’un robot, ce système est l’une des solutions automatisées offrant une bonne alternative. Le système intervient dans la préparation des commandes, le kitting, le stockage, le tri, l’éclatement, etc. Son fonctionnement est tout simple : un voyant lumineux indique à l’opérateur où se situe le produit à prélever afin que ce dernier puisse prendre une quantité fixe de produits, indiquée sur la place de picking. Le Pick-to-light utilise des techologies telles que des modules, rubans et pointeurs LED.

Il ne s’agit peut-être pas d’un robot, mais cette technologie permet aussi aux travailleurs d’aller plus vite et donc d’optimiser les ventes.

Des sites spécialisés tels que isitec-international.com proposent le Pick-to-light ainsi que des systèmes tels que les solutions logistiques, courriers et services généraux.

Évoquons ensemble quelques changements induits par l’avènement de l’intralogistique.

intralogistique

Des fournisseurs qui ont revu leurs prestations à la hausse

Comme mentionné plus haut, la révolution de l’intralogistque s’accompagne de celle des systèmes logistiques automatisés et innovants. Lors des salons, vous serez sidéré de voir des solutions proposées par les sociétés pour faciliter l’intralogistique et augmenter les performances des entreprises. En dehors des besoins assez complexes, la demande des consommateurs, grandissante du fait de la création des boutiques en ligne comme Amazon, oblige les entrepôts de stockage ou les plateformes de distribution à vouloir encore plus de solutions rapides, fiables et optimisées.

Cela a accru les exigences de la logistique d’entreprise. Depuis lors, les sociétés spécialisées dans la fourniture de systèmes logistiques, comme les fournisseurs de chariots, de rayonnages, de systèmes d’entreposage, etc., ont revu leurs prestations à la hausse.

Elles se consacrent alors corps et âme à la mise au point de systèmes améliorés impliquant l’informatique et parfois même l’intelligence artificielle. Elles s’engagent dans la modification de leurs offres, ou dans la création d’offres nouvelles, toujours dans le but de s’adapter aux besoins des entreprises dans le secteur du commerce ou de l’industrie. La demande toujours grandissante de l’intralogistique a ainsi fait naître des centaines de solutions. Nous allons donc vous développer le fonctionnement de quelques-unes de ces solutions afin de mieux vous faire comprendre ce qui se fait actuellement dans le secteur de la logistique interne des entreprises.

Les robots, la solution de choix des grands entrepôts

Ce n’était qu’une question de temps pour que la robotique s’intéresse à l’intralogistique. L’objectif étant l’automatisation et l’optimisation, les robots sont la solution par excellence pour réaliser plus rapidement les tâches et réduire les coûts. À titre d’exemple, on peut citer Skypod le robot 3D qui déambule entre les étagères à sa guise.

Il porte les bacs et récupère les produits sans aucune attache ni aucune infrastructure de guidage. Il y a aussi Kiva, robot d’Amazon qui possède la capacité de transporter les étagères, ce qui signifie qu’il ne perd pas de temps à prendre les produits, il déplace toute l’étagère concernée vers le service de manutention. C’est l’un des secrets de rapidité du service proposé par la boutique en ligne. On peut aussi prendre l’exemple d’Ocado, qui utilise des robots automatisés capables de gérer à eux seuls des entrepôts connectés : efficacité et performance. Il existe encore plusieurs robots de tailles et d’utilités variables qui sont au service des entrepôts.

logistique pick to light

Fendwick révolutionne ses chariots

Une autre gamme de solutions est représentée ici par les chariots automatisés de la société Fenwick. Elle propose des chariots connectés à un logiciel. Ces chariots effectuent des opérations de transbordement ou de levage. Ils ont également la capacité de communiquer en temps réel l’état des stocks, le but étant de vous faire gagner en productivité.

Diverses sociétés prévoient encore des milliers de solutions performantes qui répondront aux besoins de l’intralogistique. Avec en parallèle la robotique qui ne cesse de proposer des options toujours plus optimales, le marché s’annonce plein de potentiel et les systèmes de distribution se montreront de plus en plus fluides.

http://www.businesstoday.fr/wp-content/uploads/sites/3/2020/02/media-intralogistique-logistique-nouveau-1024x789.jpghttp://www.businesstoday.fr/wp-content/uploads/sites/3/2020/02/media-intralogistique-logistique-nouveau-150x150.jpgjiceFret et LogistiqueDepuis quelques années, le terme intralogistique est fréquemment utilisé lorsqu'il s'agit de logistique. Il décrit une nouvelle méthode de gestion en industrie, en commerce, etc., qui promet des résultats très encourageants au vu de la tendance qui se dessine. L'intralogistique, loin d'être un simple domaine de l'entreprise, est devenue...L'actualité économique des entreprises